Documents ressources

Pape François le 4 fevrier 2021

Que les voix, les instruments musicaux et les compositions continuent d’exprimer, dans le contexte actuel, l’harmonie de la voix de Dieu, en conduisant vers la « symphonie », c’est-à-dire la fraternité universelle.

Lire ci-dessous la transcription du message video du Pape François du 4 fevrier 2021 à l’occasion du congrès en ligne du conseil pontifical pour la culture.

Pape François : Prier dans la liturgie

Lire ci-dessous le texte du pape François, prononcé lors de l’audience générale du 3 février 2021, sur le thème Prier dans la liturgie.

Le Saint Père médite sur l’importance de la liturgie dans le catholicisme, en tant que « manifestation du Christ et de son corps sacramentel ».

Le temps ordinaire

Le temps ordinaire, un espace pour une conversion paisible

Le temps ordinaireL’année liturgique présente, dans sa structure, une alternance de temps forts, nettement caractérisés, et de temps dits « ordinaires ». Ces temps ordinaires n’ont cependant rien de quelconque. On n’y célèbre pas un aspect particulier du mystère chrétien, mais on y chemine au fil des jours vers le Père, dans la lumière du Christ, accompagnés par l’Esprit. Alors, même si ces temps ne comportent pas d’invitation forte à la conversion, comme le font le carême et, à un degré moindre, l’Avent, ils n’en sont pas moins une invitation à la conversion.

Lire ci-dessous le texte entier

par Serge Kerrien, diacre du diocèse de Saint-Brieuc-Tréguier et conseiller pastoral au SNPLS, extrait du site liturgie.catholique.fr

Ce site est édité par le Service National de la Pastorale Liturgique et Sacramentelle (SNPLS) de la Conférence des évêques de France (CEF). Il a pour mission d’assurer sur internet la présence officielle de l’Eglise catholique de France en matière de liturgie et de pastorale sacramentelle.

Le message du pape François aux chanteurs et musiciens 

du 24 novembre 2018 

Les critères de convenance d’une musique pour les célébrations chrétiennes

Voir article de Jo Akepsimas ci-dessous.

Nouvelle traduction du Notre Père 

Le Notre Père est la prière que Jésus a enseignée à ses disciples. C’est la prière fondamentale pour les chrétiens catholiques, orthodoxes et protestants.

A partir du 3 décembre 2017, premier dimanche de l’Avent, qui marque le début de la nouvelle année liturgique, une nouvelle traduction du Notre-Père est entrée en vigueur. Les fidèles catholiques ne diront plus désormais : « Ne nous soumets pas à la tentation » mais « Ne nous laisse pas entrer en tentation ».

Quel enjeu ? En officialisant cette nouvelle traduction du Notre Père, les évêques l’ont présentée comme devenant traduction en usage « dans toute forme de liturgie publique ». Une date unique d’application signe l’ecclésialité de la démarche.

A ce titre, il est bon de rappeler que le Conseil d’Églises chrétiennes en France (CÉCEF) a recommandé que lors des célébrations œcuméniques qui auront lieu à partir de l’Avent 2017, la sixième demande du Notre Père soit ainsi formulée : « et ne nous laisse pas entrer en tentation ». Une manière d’honorer l’invitation du Christ « Que tous soient un » (Jn 17, 21).

23 septembre 2019, mis à jour le 9 avril 2021