Documents divers

Le message du pape François aux chanteurs et musiciens , du 24 novembre 2018 

Les critères de convenance d’une musique pour les célébrations chrétiennes
Un texte de Jo Akepsimas (Janvier 2011), avec quelques questions à se poser au sujet de la convenance d’une musique pour la Liturgie 

Nouvelle traduction du Notre Père :

Le Notre Père est la prière que Jésus a enseignée à ses disciples. C’est la prière fondamentale pour les chrétiens catholiques, orthodoxes et protestants.

A partir du 3 décembre 2017, premier dimanche de l’Avent, qui marque le début de la nouvelle année liturgique, une nouvelle traduction du Notre-Père est entrée en vigueur. Les fidèles catholiques ne diront plus désormais : « Ne nous soumets pas à la tentation » mais « Ne nous laisse pas entrer en tentation ».

Quel enjeu ? En officialisant cette nouvelle traduction du Notre Père, les évêques l’ont présentée comme devenant traduction en usage « dans toute forme de liturgie publique ». Une date unique d’application signe l’ecclésialité de la démarche.

A ce titre, il est bon de rappeler que le Conseil d’Églises chrétiennes en France (CÉCEF) a recommandé que lors des célébrations œcuméniques qui auront lieu à partir de l’Avent 2017, la sixième demande du Notre Père soit ainsi formulée : « et ne nous laisse pas entrer en tentation ». Une manière d’honorer l’invitation du Christ « Que tous soient un » (Jn 17, 21).

Des nouvelles du Missel Romain

En novembre dernier, les évêques ont voté la traduction de la Tertia typica du Missel romain en français. La demande de confirmatio pour les pays francophones a donc été envoyée à Rome en fin d’année. On espère la sortie du Missel pour l’Avent 2020.

Les évêques de la CEFTL ont décidé le lancement du chantier de la traduction et de la mise à jour de la Liturgie des Heures en 2019 ainsi que celui du rituel de la confirmation.

(L’ensemble des documents sont à télécharger ci-dessous)

23 septembre 2019, mis à jour le 6 décembre 2019