Vivre et aimer

Mouvement de la Pastorale Familiale propose des week-ends de réflexion et de communication.

Vivre et Aimer

Pour les couples qui veulent entretenir ou retrouver l’enthousiasme d’aimer….mieux communiquer dans leur vie à deux …. pour les prêtres, religieuses, religieux, qui veulent vivre pleinement leur relation aux autres dans leur mission et leur engagement.pour les jeunes couples qui veulent réfléchir à l’engagement dans la vie à deux, dans le sacrement de mariage…

Les fondements anthropologiques et spirituels de Vivre et Aimer, s’enracinent dans une conception de l’homme sur trois plans :

  • L’homme en tant que personne : dans une perspective biblique,l’homme est un être unique et en devenir ; il se construit et s’humanise dans la relation à autrui, selon une dynamique à trois pôles se renvoyant l’un à l’autre : l’expérience, le discernement et la décision. Les témoignages des animateurs renvoient chacun à sa propre expérience. Les temps de réflexion personnelle permettent de cheminer vers une décision libre et responsable.
  • L’homme dans sa relation à l’autre : l’objectif des week-ends est d’aider les participants à construire une relation vraie qui conduit à une relation plus aimante. Les exemples concrets de vie apportés par les couples et le prêtre animateurs montrent qu’une relation « intime et responsable » renvoie à la réalité de la personne, met en lumière les richesses et les limites de chacun, et invite à gérer les chances d’une relation améliorée. Pour les chrétiens, c’est du Dieu/Trinité, révélé par Jésus, qu’en fin de compte pour chacun personnellement, pour chaque couple et pour chaque communauté, toute relation à autrui tire son unité.
  • L’homme dans sa relation à Dieu : pour beaucoup, le week-end peut être un moment privilégié d’ouverture à la vie de foi en Dieu. Par des références peu nombreuses mais explicites à la Parole de Dieu et par le témoignage des animateurs, le week-end favorise l’expérience d’une Présence. En effet, être aimé par son conjoint, par les autres, par le Dieu de l’Alliance conduit à découvrir que : « Aimer, c’est être habité » (B. Ugeux). Il n’est pas rare qu’un chemin de foi s’offre à nouveau à des femmes et des hommes qui croyaient l’avoir perdue.
27 août 2019, mis à jour le 9 décembre 2019